Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 09:33

 

Le monde respire soulagé que le président Obama n'ait pas déclenché tout de suite les bombardement punitifs sur la Syrie. Tout en maintenant la menace d'une possible attaque « ce soir, dans une semaine ou dans un mois », de sorte que si le régime de Bachar recommençait à utiliser l'arme chimique ou se lançait dans des bombardements intensifs par avion l’intervention des Tomahawks serait immédiate.

Et puis cette menace différée joue en pression sur les soutiens à la Syrie comme la Russie qui devraient ainsi pousser à la négociation. Car cela finira comme ça inévitablement. D’ailleurs l'opposition syrienne a commis l’erreur de refuser toute négociation il y a quelques mois, lorsqu’elle était en position de force. Ne pas refaire cette erreur-là.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean pierre ceton
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean pierre ceton
  • : un écrivain parle en toute liberté de l'actualité, sans censure ni trompette!
  • Contact

Recherche

Liens